Unica et leporello

Des supports variés sont utilisés par Miracle pour produire des objets de collection, non destinés à l’affichage. Miracle détourne ainsi de nombreux documents imprimés (livres de compte, atlas, agendas, etc.), pour en faire des œuvres uniques. Objet particulier, le leporello (en hommage à l’air du catalogue de Don Giovanni), utilise le plus souvent des supports vierges, qui s’ouvrent à la lecture, à l’instar des codex pré-hispaniques.

La grande rixe

2020

Marcel Miracle rend un hommage récurrent à Blaise Cendrars, l’un de ses auteurs préférés, dans un unica de 58 pages, format 30X41 cm. sous couverture en carton avec reliure spirale. Dans le chapitre “Rotterdam” de “Bourlinguer” est mise en scène la Grande Rixe de Noël, qui se termine par la chute d’un piano du troisième étage. Miracle débusque entre autres l’apparition du verbe bourlinguer qui donne son titre au fameux recueil de Cendrars. Ses dessins et collages font comme les ronds d’un galet à la surface d’un écrit exceptionnel, dont le héros est entre autres le fellinien paquebot Volturno.

Wadi Halfa

2020

Wadi Halfa, c’est d’abord le bar de Manchester où W. G. Sebald rencontre le peintre Max Ferber dans la dernière nouvelle du recueil “Les émigrants”, avec pour décor une étonnante fresque de caravane dans le désert. Inspiré par ce texte, Miracle détourne un cahier de grammaire française au charme désuet, 58 pages au format 17X27 cm, en y insérant des dessins et collages qui renvoient à la source de l’art africain du néolithique, entre la cité du bord du Nil et les montagnes de Séfar dans le Tassili. 

Roman K

2020

Illustration de “Clair de femme” de Romain Gary, alias Romain Kacew, une histoire d’amour entre deux êtres fracassés, où tout se passe en une journée et une nuit. Le K est aussi un clin d’oeil à “Monsieur K”, une série de Victor Brauner

Textes et dessins sur papier chiffon, 176 pages 33X24 cm  

Brève description du royaume de Zind

2020

60 pages de dessins en noir et blanc 34×30 cm, cahier relié par une spirale.

“Etude graphique et poétique d’un cheminement quotidien de mille pas très exactement de ma porte au pied d’un tilleul” MM

 

Le carnet de Sam

2016

Un livre de comptabilité de 100 pages 30×42 cm est utilisé par Miracle comme recueil d’autant d’aphorismes, auxquels pour une fois n’est associé aucun dessin.

L’immense perfection du centre

2010

Dans un cahier broché de 90 pages 17×23 cm. sont associés dessins et poèmes issus d’un séjour au sud tunisien. En face de chaque poème, la page en exprime la quintessence, pour aboutir à un glossaire des signes et des verbes. L’oeuvre est dédiée à Boulares Mohamed Ben Amara “maître de la palmeraie, grand sage au bord de l’erg”.

Manuel de minéralogie prophétique

2009

Avec le sous-titre “Le roi des failles”, Miracle insère dans un ouvrage de Malcolm de Chazal, 80 pages 18×24 cm, les réflexions préparatoires à la série du “Manuel de minéralogie prophétique”.

Débris et bruits

2006

Leporello de 25 pages 12×18 cm. sous-titré Journal de l’exposition Débrits et bruits à la Galerie du jour Agnès b et dédié “aux Malcolm / celui qui plongea / dans l’eau irisée / par le mazout / et l’alcool / mais aussi celui qui fut / la bouche même du monde / en son île / près de la mienne (…)”

 

L’échiquier d’Air India

2005

Cahier préparatoire pour la série “Echiquier”, 120 pages d’un agenda de la compagnie Air India 18×25 cm, entièrement remplies de dessins et de collages. La troisième de couverture fait expressément référence au sikidy, pratique ancestrale de divination à laquelle Miracle a été initié lors d’un retour à Madagascar.

Marcel Miracle